Gazoline

« L'amour véritable est aux rebelles »

Écrite par: Xavier Dufour Thériault, Jean-Philippe Godbout, Marc-André Landry, Julien Mineau, Ryan Battistuzzi, Jean-Cimon Tellier-Dubé

Interprétée par: Gazoline

Éditée par: Ambiances Ambiguës / L-A be.

Parce que se contenter de jouer avec le feu, c’est bon pour les enfants. Parce que l’amour n’est authentique que lorsqu’il culmine dans l’embrasement total. Parce que la nuit est incandescente, Gazoline veut qu’on Brûlensemble. Le mot-valise, titre du deuxième album du groupe, doit être entendu comme un appel à s’abandonner dans les bras du crépuscule et à tout dilapider, toujours avec la flamboyance de ceux qui ne savent pas ce que demain leur réserve.

Parce que personne d’autre n’est aussi habile pour transformer en feux de Bengale les refrains se retrouvant sur sa table de travail, Gazoline a fait appel au cerveau explosif de Julien Mineau afin de réaliser ce disque clair-obscur, quelque part entre tragédie et exultation. Entendez-vous ces flashes de claviers et de guitares carillonnantes qui, plus que jamais, surgissent de partout ?

L’amour véritable est aux rebelles, insiste un Xavier Dufour-Thériault tour à tour soumis aux vertiges de la passion ravageuse, à l’angoisse de l’amertume, à la beauté de l’émerveillement aveugle, à l’assaut des oiseaux qui chantent au matin, et au désespoir des pages qu’il faudra bien un jour tourner. Vous aurez deviné que le chanteur adopte parfois le point de vue d’un garçon, parfois celui d’une fille, tous les deux prisonniers de la délicieuse toxicité d’une idylle.

En résumé, Brûlensemble, c’est rock, mais que dans la mesure où le rock est pour vous une promesse solennelle envers la vie : celle de l’embrasser immodérément.